22/09/2004

Lu dans LE PARISIEN....

La Chapelle-aux-Pots
Le camembert est de retour

LE TEMPS d'un dimanche, l'ancienne fromagerie de La Chapelle-aux-Pots a retrouvé ses lettres de noblesse. Avant-hier, le club français des collectionneurs d'étiquettes de fromage - les tyrosémiophiles - a en effet tenu son 44 e congrès au premier étage de la mairie, là où, il y a vingt-cinq ans, fonctionnait l'unique fromagerie du village. Un retour aux sources pour les habitants et les élus dont Nadège Lefebvre, première adjointe à l'origine de la manifestation. « Il y a quelques années, j'avais souhaité rassembler les anciens salariés de la fromagerie, soit 150 personnes. C'était une journée mémorable car on a fait revivre un établissement qui avait fermé ses portes à la fin des années 1970 après avoir fonctionné plus de quatre-vingts ans. Alors cette année, quand le président des tyrosémiophiles m'a contacté pour faire son congrès, j'ai sauté sur l'occasion. » Et il faut dire que la manifestation de dimanche dernier a attiré du monde. « Plusieurs centaines de visiteurs sont venues, on a été très surpris par l'affluence, explique Alain Cruchet, le président du club de collectionneurs. Un groupe d'anciens ouvriers s'est même déplacé ainsi que la petite-fille du créateur de la fromagerie, Julien Bessard-Duparc. » Nostalgie quand tu nous tiens !


P.Cr.
Le Parisien , mardi 21 septembre 2004


00:02 Écrit par Rutabaga vous invite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.